Décembre : Rôles en folie

Rôlistes confinés, mais pas rôlistes confis ! Ce mois de Novembre sans conteste l’un des plus actifs de cette année sponsorisée par L’Appel de Cthulhu s’ouvre sous vos yeux ébahis avec un florilège de recherches trépidantes sur le jeu de rôle en sciences sociales. Découvrons sans plus attendre ce florilège complètement fou d’émulsions de recherche-création.

INTER-ROLES ET INTRAFACE

La troisième semaine de Novembre fut prolifique en terme de recherche en sciences sociales impliquant le rôle. C’est le 19/11 qu’Alice Lenay, déjà parmi nous lors de la première édition de la Journée d’Etudes du 10 Février avec sa communication sur « L’Auto Mise en Scène de la Recherche », a soutenu sa thèse « Intra-face-à-face » selon un dispositif visuel pour le moins singulier. D’un côté : une retransmission sur Youtube de la mosaïque de visages composant l’assemblée virtuelle ; de l’autre : une retransmission sur Instagram de ce que pourrait observer un visiteur placé dans le dos de l’oratrice, un visiteur – une multitude de visiteurs – au sein d’un écran, regardant l’oratrice qui elle-même regarde une mosaïque d’écrans. A l’heure où les circonstances conditionnent la plupart des pratiques au virtuel, les présentations de recherche et les loisirs se rejoignent à l’écran. Jusqu’à quel point sommes-nous êtres humains au sein de la dalle d’un ordinateur, devenue dans l’interface un jeu de dames où les visages restent immobiles dans leur cadre et pourtant par le fait de la vidéo se déplacent ? Quelle est l’implication du rôle social et politique dans lequel se positionnent les membres d’un jury et la doctorante qui s’adonnent à ce rituel honorable ? Alors que les vignettes se superposent, se juxtaposent, la hiérarchie se reconfigure le temps d’une lecture, d’une déclamation qui tire ses profondeurs d’une forme théâtrale la plus pure. Ce face à face d’interfaces, ce « devenir icône » des visages auquel on attribue la parole, questionne plus que jamais le rôle virtuel : « Je ne peux pas devenir l’autre mais en revanche nous pouvons danser ensemble. »

La rediffusion du matériau sera probablement disponible sur son site encore en cours de construction https://intraface.net/ ; restez connectés !

ROLES ET DETOURNEMENTS

Confinement oblige, c’est sur l’outil de rencontre BigBlueButton les interfaces ont pu dialoguer le 20 Novembre dernier à l’occasion de la journée d’études Jeux et Détournements organisée par l’Unistra et plus particulièrement son groupe de recherche Cultures et Mondes Ludiques. Pas moins de soixante personnes étaient réunies pour écouter de passionnantes et enrichissantes interventions autour du Jeu de Rôle, qu’il s’agisse de son utilisation en entreprise, dans l’enseignement, ou même dans l’intégration pleine et entière de cette discipline désormais reconnue mondialement : le e-sport. Onze interventions se sont ainsi succédé tout au long de la journée avec fluidité et dynamisme malgré les contretemps inhérents à la virtualité ; à l’heure où ce billet s’écrit, les universités françaises sont fermées jusqu’à début Février, et les plateformes technologiques deviennent des lieux privilégiés de rencontre, d’émulsions et de relations sociales. Les retransmissions des communications sont prévues ; en attendant, vous pouvez toujours consulter les travaux ô combien intéressants des différents chercheurs et chercheuses présent(e)s lors de cette journée féconde en questionnements et débats. Pour une information de première main, n’hésitez pas à les suivre sur Twitter.

Leur site : https://jeu.unistra.fr/

ROLES ET CYBER-ROLES

La CyberConv 2.0 clôture ce très actif mois de Novembre, et pas d’une moindre manière, car pendant presque soixante-douze heures, de jour comme de nuit, eût égard à nos comparses Outre-Atlantique francophones, se sont enchaînées conférences de qualité, tables rondes aux invités précieux et parties de jeux de rôles endiablés. Implantée pour ce mouvement éphémère sur trois – oui, trois ! – plateformes différentes que sont Youtube, Twitch et Discord, la Cyberconv a développé cette année une régie des plus spectaculaires pour offrir à son événement d’une rare qualité dans son ambivalence de recherche et de création ludique l’audience qu’elle mérite. Et ce n’est pas fini, car après toutes ces heures d’activités créatives édifiantes, vous pouvez toujours retrouver sur leur chaîne Youtube la retransmission de leurs émissions et notamment de leurs tables rondes aux invités aussi croustillants que fascinants. Plus de quarante heures de vidéo sont ainsi disponibles pour vous rappeler que même sous les couches anxiogènes de morosité ambiance, même dans la virtualité parfois impersonnelle, l’organe du jeu de rôle continue à palpiter.

Bonus : ROLES ET META(PA)ROLES

Nous terminons par une petite escapade chez nos homologues américains et plus particulièrement chez Double Exposure, chaîne Youtube anglophone, mais pas que ! Car à l’occasion de leur convention virtuelle Metatopia 2020 le rpgiste indépendant Jason Pitre s’est fendu d’une interview fleuve de cinquante minutes dans notre langue de Molière auprès de Julien Pouard, créateur de Jeu de Rôles, et le duo iconique de la recherche sur le Jeu de Rôle en Hexagone et que nous ne présentons plus : Coralie David et Jérôme Larré. L’occasion pour ce carré magique de revenir sur leurs débuts dans l’univers de cette pratique ludique, l’ambivalence des traductions des jeux de rôle traversant l’océan grâce aux traductions plus ou moins officielles et la marginalité parfois sectaire attribuée au jeu de rôle grandeur nature dans les années 2000. Une parenthèse rafraîchissante aux multiples points de vue comme on en voudrait plus souvent !

Pour plus d’échappées ludiques, nous redirigeons nos lecteurs et lectrices anglophones vers cette petite chaîne pleine de qualité qui gagnerait à être davantage connue : juste ici !

Votre humble serviteur du billet d’humeur mensuel prend quelques vacances dans une auberge pour les prochaines semaines afin de se concentrer sur ses travaux de recherche ; mais la veille ne s’arrête jamais vraiment, restez à l’affût !

Aventures, tentacules et labos de jeu

Notre billet de Novembre s’ouvre sur une période délicate de confinement pendant laquelle les pratiques rôlistes, de recherche, et de science et de culture en général prennent une dimension nouvelle. Déjà expérimentée plus tôt dans l’année, cette nouvelle définition du temps qui passe implique une reconfiguration de nos pratiques de vie. A l’heure où les loisirs se limitent plus que jamais au virtuel quand un contexte générateur d’anxiété et d’incertitudes, de belles choses continuent néanmoins de fleurir. Nous attirons l’attention de nos lecteurs sur le fait que la plupart des librairies et notamment celles vectrices de contenu rôlistique continuent leur activité ; il est toujours possible de se procurer les ouvrages de grande qualité de chez Lapin Marteau, Ynnis Editions ou encore Black Book Editions qui offre un très bon contenu de PDF durant cette période afin de diversifier nos activités de jeu de rôle. La recherche ne s’arrête pas non plus ; les laboratoires restent ouverts et certains se délocalisent sur des plateformes de rencontre pour de rafraîchissantes conférences et expériences de partage.

LA GRANDE AVENTURE DU CONFINEMENT

Le Live organisé par Ynnis Editions à l’occasion de la sortie du livre de Julien Pirou fait date, et pas n’importe laquelle, puisqu’à l’aube de l’annonce du reconfinement, le 28 Octobre, l’auteur de La Grande Aventure du Jeu de Rôle s’est entretenu de manière détendue et intimiste sur sa dernière création pendant plus d’une heure. Confidences sur son expérience de rôliste, redéfinition des plateformes de jeu de rôle en ces temps troublés mais aussi Quizz d’une improbable complexité avec le public étaient ainsi au rendez-vous à travers le petit écran où se déploie le décor de la librairie, dans une configuration qui aujourd’hui appartient à un autre temps. Le live est disponible en replay juste ici, et le livre est toujours commandable sur le site de l’éditeur. Ce soir-même, le site Rôliste Tv est en Live Twitch pour une critique du bel et lourd objet de Julien Pirou.

MON VOISIN CTHULHU

Ce sont deux créatures immenses aux pouvoirs incroyables, dissimulées dans leurs pénates auxquels on accède selon un itinéraire précis pas toujours quand on le souhaite, et d’une manière difficilement descriptible. L’un appartient au Japon et popularisé par le Studio Ghibli en 1988 étend un empire fantastique tissé de nature et d’enchantement sur le monde entier, l’autre s’excave des mots terribles d’un ensemble d’œuvres américaines du début du vingtième siècle pour créer l’un des plus grands mythes horrifiques de la littérature sombre et se décliner par la suite en jeu de rôle. Si les deux territoires sont presque voisins, des décennies et, selon les apparences, des mondes entiers les séparent. Mais en voguant sur les flots de la prose de la passionnante Julie Proust-Tanguy nous explorons les flux historiques qui à l’instar de l’Océan Pacifique réunissent ces deux territoires. La conférence de l’association Miskatonic est disponible en replay sur YouTube.

LABOS DE JEUX

Nous terminons ce billet en vous rappelant qu’il vous reste un peu moins d’un mois pour transmettre votre communication au sujet de notre appel Donjons et Labo dont le colloque qui se tiendra si tout va bien en Mai 2021 vient faire suite à notre première étape Jeu de Rôle : Jouer des Rôles qui s’est tenue en Février de cette année. La configuration, bouleversée par les circonstances, risque d’être totalement différente, mais nous nourrissons l’espoir de continuer nos recherches et nos partages d’expériences dans les meilleures conditions possibles. En attendant, il est toujours possible d’interagir en notre compagnie sur ce chantier en rejoignant notre Discord !